2 cantons sur 3 : la gauche existe toujours à Argenteuil !

À Argenteuil et Bezons, les électeurs ont fait le choix de la gauche et du Parti socialiste au premier et au second tour sur les cantons d’Argenteuil 2 et 3. 

Dès le premier tour dimanche 22 mars, les électeurs des cantons d’Argenteuil 2 et 3 apportaient leur confiance aux candidats socialistes en les positionnant en tête des suffrages.

Pour Argenteuil 2, notre candidature recueillaient 28,72% des suffrages pour 2 984 voix quand les candidats UMP totalisaient 26,81% avec 2 785 votes, soit une avance de 199 votes pour les socialistes.

Pour Argenteuil 3, Nicolas Bougeard et Nessrine Menhaouara totalisaient 30,66% soit 1 559 votes devançant ainsi le FN avec 24,94% des suffrages soit 1 268 voix.

Dimanche, malgré une participation moyenne de 38,05% sur les deux cantons, les Argenteuillais et les Bezonnais ont renouvelé leurs suffrages et leur confiance aux candidats socialistes. Ils ont choisi d’élire notre binôme sur le canton 2 et Nicolas Bougeard et Nessrine Menhaouara sur le canton 3.

Ainsi, avec 51,31% et 5 176 voix nous sommes élus conseillers départementaux. Les candidats UMP obtiennent 48,69% des suffrages soit 4 911 voix, ce qui représente une différence de 265 voix.

En outre, Nicolas Bougeard et Nessrine Menhaouara comptabilisent 63,39% des suffrages avec 6 571 voix contre 36,61% soit 3 758 votes pour le FN. Avec un écart significatif de 2 813 voix, les électeurs ont fait le choix d’élire Nicolas Bougeard et Nessrine Menhaouara.

Les raisons de cette victoire sur les 2 cantons reposent sur la responsabilité des forces de gauche, écologistes et du centre qui ont appelé à l’entre deux tours à battre la droite UMP et à faire barrage au Front National, ce qui a permis d’établir clairement les enjeux du second tour pour les Argenteuillais et les Bezonnais. 

Par ailleurs, les électeurs ont clairement sanctionné la gestion de la droite UMP argenteuillaise qui depuis un an à la tête de la municipalité a fait de l’austérité et de la casse du service public ses seules actions remarquables. Sur Bezons, la droite UMP a été balayée dès le premier tour signifiant ainsi l’absence totale de projet pour la commune et le manque de proximité avec les préoccupations des Bezonnais.

En tant que nouveaux conseillers départementaux, nous remercions les électeurs de nous avoir accordé leur confiance. Nous travaillerons désormais au sein du groupe d’opposition à ce que le Département agisse comme un « bouclier social » et qu’il préserve le pouvoir d’achat de tous les Valdoisiens. 

Nous avons pour volonté de maintenir la proximité établie avec les habitants au travers des nombreuses rencontres effectuées durant la campagne ces derniers mois afin d’agir quotidiennement pour un Val d’Oise Solidaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*