Inscrire le Département du Val d’Oise dans des politiques publiques de long terme : une priorité !

Lors de la séance du Conseil Départemental du 16 octobre 2015, le groupe des élus Socialistes et Apparentés a souhaité prendre position sur deux sujets qui engagent l’avenir des Valdoisiens : le déploiement du très haut débit et les transports.

Lutter contre la fracture numérique est une priorité

Le Département s’est engagé dans l’accès au très haut débit par fibre optique pour les foyers valdoisiens et surtout pour les collèges. Sur le premier plan, un programme de déploiement pluriannuel est en place et des opérateurs publics et privés ont la responsabilité de couvrir tout le territoire d’ici à 2020. Sur le second aspect, la majorité de gauche, de 2008 à 2011, a initié un plan de raccordement des collèges au très haut débit de façon à permettre à la communauté éducative (Parents, enseignants et personnels éducatifs) et aux collégiens de bénéficier d’Environnements Numériques de Travail (ENT) facilement accessibles. Ce projet a été poursuivi par les majorités qui ont suivi de sorte que les ENT deviendront une ressource indispensable en matière de réussite éducative. Nous nous en félicitons.

Le Grand Paris des transports : le rendez-vous raté du Val d’Oise

Le gouvernement Sarkozy avait souhaité organiser un maillage en termes de transports de la région-capitale au travers du réseau du Grand Paris Express. Le Val d’Oise n’avait pas été intégré dans ce Grand Paris des transports malgré une très forte mobilisation de la majorité de gauche entre 2008 et 2011 et notamment au travers d’une vaste consultation des Valdoisiens.

Aujourd’hui la majorité tente de sauver ce qui peut l’être. Le groupe des élus socialistes et apparentés ont encouragé les demandes formulées au cours de cette séance à savoir :

  • la mise en place d’une liaison entre le pôle de Roissy et La Défense,
  • intégrer les coûts de la création d’un arrêt de la ligne H (qui couvre la moitié du Val d’Oise) en gare de Saint-Denis Pleyel dans le projet global du faisceau ferroviaire jusqu’à la gare du RER D (une passerelle qui fera la jonction avec la gare Saint-Denis Stade de France) du Grand Paris Express.

Et même s’il n’en est pas directement question dans cette séance du projet de raccordement du Barreau de Gonesse entre les RER B et D, le groupe des élus Socialistes et Apparentés réaffirme son soutien à ce projet. En effet, ce raccordement répond à une réalité concrète et aux attentes en matière de transports et de déplacements en Ile-de-France des Valdoisiens.

Nous avons manifestement manqué le RDV du Grand Paris Express, faisons en sorte de ne pas rater les maigres opportunités qui peuvent s’offrir aux Valdoisiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*