Notre élection au Conseil départemental est confirmée !

Extrait de notre communiqué de presse :

Jeudi 24 septembre se tenait au Tribunal administratif de Pontoise l’audience relative aux contentieux électoraux des élections départementales de mars dernier qui avaient vu les candidats socialistes remporter le scrutin sur les cantons d’Argenteuil 2 avec Fabien Bénédic et Nadia Metref et Argenteuil 3 avec Nicolas Bougeard et Nessrine Menhaouara.

Le rapporteur public lors de la présentation de ses conclusions après lecture des mémoires des différentes parties avait conforté les résultats de l’élection et avait proposé le rejet des 2 demandes en annulation de la part des requérants.

Ce jeudi 8 octobre, le juge de l’élection a suivi l’avis du rapporteur public et a délibéré en faveur du rejet des recours en annulation des élections départementales sur les cantons Argenteuil 2 et Argenteuil 3. Il a, par conséquent, confirmé la victoire des candidats socialistes.

Le sens des conclusions du rapporteur public et le délibéré du juge confortent l’élection des conseillers départementaux socialistes démontrant ainsi une réalité politique locale concrète, et principalement sur Argenteuil :

  • la municipalité UMP/Les Républicains a payé dans les urnes et à rebours d’une « vague bleue nationale » ses choix politiques en supprimant de nombreux services publics pourtant essentiels au quotidien des Argenteuillais et en organisant une politique d’austérité. Ils ont été sanctionnés par les électeurs,

 

  • Xavier Péricat, conseiller général sortant et premier adjoint au maire subit un camouflet électoral, preuve de son inaction en tant que représentant du Département au niveau local. Ses supports de campagne distribués en dernière minute – avec souvent une tonalité diffamatoire et injurieuse – au-delà des délais de la campagne officielle et ses accusations de tricherie infondées à l’encontre des candidats socialistes n’y auront rien changé, les Argenteuillais ne sont pas dupes. Les candidats socialistes élus sont parfaitement légitimes,

  • La gauche Argenteuillaise résiste et compte bien prendre toute sa place pour agir tant au niveau départemental que dans l’opposition municipale, aux cotés du député, pour défendre les services publics locaux et tenter de maintenir un rayonnement et une image positifs d’Argenteuil, régulièrement écornés par l’inaction et les bévues de l’équipe municipale en place.

Parisien 9.10.15

Le Parisien – 9 octobre 2015

Sur le canton d’Argenteuil 2, les candidats de l’UMP/Les Républicains avaient au lendemain du second tour – et de leur défaite à 265 voix – annoncé leur volonté de déposer un recours face aux candidats socialistes Fabien Bénédic et Nadia Metref. Les griefs avancés dans leur protestation électorale n’ont pas permis de mettre en défaut les candidats socialistes après qu’ils aient répondu.

En effet, les candidats déchus avaient pour principal argument un constat d’huissier « prouvant » que des documents de propagande électorale des candidats socialistes furent apposés dans des vitrines de 6 halls d’immeubles du bailleur AB-Habitat avant le scrutin. Invoquant la règle selon laquelle les moyens de communication d’une personne morale ne pouvaient être utilisés par des candidats de quelque manière, les candidats UMP/Les Républicains ont donc axé principalement leur argumentation sur cet élément.

Les candidats socialistes ont parfaitement respecté les règles du code électoral tout au long de cette campagne. Ils ont pu, par ailleurs, facilement démontrer, constat d’huissier à l’appui, que tout un chacun aurait pu disposer leurs documents dans ces vitrines puisque même si celles-ci étaient fermées à clés, les espaces au niveau des charnières étaient suffisamment grands pour les y disposer. D’ailleurs, il n’était pas rare d’y trouver d’autres documents à vocation commerciale…

Cet argument étant invalidé lors des échanges de mémoires contradictoires préalables à l’audience, les autres griefs devenaient alors mineurs et n’entraient, par conséquent, pas en ligne de compte après qu’ils eurent été contredits.

Forts de cette décision, les Conseillers départementaux d’Argenteuil et Bezons poursuivent leur action au service de l’intérêt général comme ils le font depuis le 30 mars dernier, au soir de leur élection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*