Pour couper court aux polémiques sur le Kit Rentrée

Il me paraît essentiel de porter à votre connaissance la genèse et les modalités financières de mise en œuvre du Kit Rentrée.

Je rappelle tout d’abord que celui-ci concerne uniquement les élèves des nos écoles élémentaires, au nombre d’environ 7 500 sur les 13 000 enfants scolarisés dans nos écoles primaires.

Avant le Kit Rentrée, la Ville versait aux écoles, afin qu’elles puissent fonctionner, ce qu’on appelle les crédits pédagogiques, à hauteur de 38 € par élève en maternelle et 47 € par élève en élémentaire. Ces crédits servent à acheter livres, fournitures pour la classe et fournitures individuelles pour les élèves, pour un budget global de près de 600 000 €.

En dépit de ces montants particulièrement élevés comparés à beaucoup d’autres villes, des listes de fournitures conséquentes étaient encore demandées par les écoles aux familles, plus particulièrement pour les élèves d’élémentaire. Ceci ne nous semblait pas correspondre au principe de gratuité de l’enseignement primaire public tel que stipulé dans la loi Ferry du 16 juin 1881.

Une étude des services municipaux, menée à la demande des élus, a montré qu’en moyenne les écoles dépensaient 12 € par élève pour l’achat des fournitures scolaires individuelles (cahiers, stylos, classeurs, compas, etc.) sur les 47 € par élève alloués, soit seulement 25 % de l’enveloppe. Cette même étude a montré qu’une liste de fournitures scolaires « type » et complète pour passer l’année scolaire avec tout le petit matériel nécessaire, coûte environ 25 € en passant par le fournisseur de la Ville (déterminé selon les règles des marchés publics), contre environ 50 € en grande surface.

La Ville a donc décidé, à partir de la rentrée 2013, d’augmenter les crédits pédagogiques de 13 € par élève pour toutes les écoles élémentaires, afin que chacune d’elles puisse commander auprès du fournisseur municipal les 25 € de fournitures individuelles nécessaires pour chaque élève, sans que cela se fasse au détriment des achats collectifs. Ceci représente donc au total 60 € par élève versés aux écoles élémentaires.

Petit calcul :

7500 (nombre d’élèves en élémentaire)

x

13 € (augmentation des crédits pédagogiques)

= 97 500 € de crédits supplémentaires qui viennent s’ajouter aux 600 000 € jusqu’alors versés.

Le Kit Rentrée, c’est donc bien :

– près de 100 000 € supplémentaires versés aux écoles ;

– 25 € consacrés aux fournitures scolaires individuelles de chaque élève d’élémentaire équivalent au double dans le commerce ;

– une enveloppe globale de près de 200 000 € (25 € x 7 500 élèves) sur l’enveloppe de 700 000 € désormais affectée aux crédits pédagogiques.

La preuve par les chiffres !

Voilà donc de quoi répondre, en toute transparence, à ceux qui se perdent dans des exploitations politiciennes, erronées et diffamantes des chiffres.

Mais l’essentiel est bien la satisfaction unanime des familles vis-à-vis de ce nouveau dispositif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*