Tag Archives: Argenteuil

Intégration dans la Métropole du Grand Paris : retour vers le futur pour Argenteuil…

Posted on by .

Il n’aura pas fallu attendre plus loin que le deuxième conseil de l’EPT (Établissement public territorial) Boucle Nord de Seine, le 27 janvier dernier, pour avoir confirmation que les choix de Georges Mothron en matière d’intercommunalité constituent un véritable retour en arrière pour Argenteuil, et pire encore.

Ayant voulu à tout prix dissoudre l’Agglomération Argenteuil-Bezons puisque la Présidence, résultat des urnes – rappelons-le -, ne lui convenait pas, Georges Mothron a choisi de se tourner coûte que coûte vers la Métropole du Grand Paris et donc vers un EPT formé avec 6 autres villes des Hauts-de-Seine. Ainsi, alors que depuis 10 ans un outil de mutualisation des moyens – l’Agglomération d’Argenteuil-Bezons – était en place et permettait de développer un service public de proximité et de réelles capacités d’investissement, Georges Mothron a préféré agir selon des intérêts politiciens plutôt que de préserver un EPCI très intégré, efficace et au service des habitants.

L’intégration d’Argenteuil à la Métropole du Grand Paris aurait pu avoir du sens pour peu que Georges Mothron défende véritablement les intérêts de sa ville et cherche à tracer des perspectives. Il n’en est rien. Au contraire, il a tellement dénigré Argenteuil qu’il a réussi à obtenir une position unanime de la part des 6 autres villes de l’EPT qui s’opposèrent à son rattachement au nouveau territoire. La question a été tranchée par l’Etat fin 2015 et Argenteuil a finalement rejoint l’EPT Boucle Nord de Seine le 1er janvier 2016, mais non sans péripéties. Read more

Nouvelle hausse des impôts par le Département

Posted on by .

cg-valdoise

Vendredi 15 janvier, assemblée plénière du Conseil départemental portant, entre autres choses, sur le débat d’orientations budgétaires 2016.

Si certains points à l’ordre du jour, comme les actions en faveur de l’égalité femme-homme ont fait l’unanimité au sein de l’assemblée départementale, nos différences de point de vue ont été claires quant aux mesures à prendre pour élaborer un budget en équilibre.

Le contexte budgétaire 2016 est très contraint. Une dette importante (1 milliard d’€), une baisse des dotations de l’Etat (-20 millions d’€) et une augmentation significative du coût du RSA dont le versement est à la charge du département (+ 20 millions d’€). Moins de recettes et des dépenses qui augmentent mécaniquement, les éléments sont clairs, la situation pour le moins délicate.

La majorité de droite ne fait pas dans la dentelle et taille dans le vif. Ses choix ? Augmenter encore les impôts et diminuer à nouveau les services publics et les subventions.

Si la nécessité d’équilibrer le budget impose une rigueur certaine, il est possible, de notre point de vue, de faire autrement, de trouver d’autres alternatives. Il est surtout nécessaire d’élaborer un projet cohérent et ambitieux pour les Valdoisiens.

Read more

Argenteuil a intégré la Métropole du Grand Paris

Posted on by .

Ce mardi 12 janvier, l’Etablissement Public Territorial (EPT) T5 prenait corps au cours de la première séance du Conseil de Territoire auquel Philippe Doucet, Chantal Colin, Renée Karcher et moi-même avons assisté en tant que représentants du groupe d’opposition du conseil municipal d’Argenteuil.

Le maire d’Argenteuil fut la victime consentante de sa propre mise à l’index par ses collègues maires des villes des Hauts-de-Seine. Pour preuve, le maire de Clichy-la-Garenne a publiquement indiqué qu’il ne souhaitait pas payer pour Argenteuil. En une phrase, tout était dit.

12507182_219113795093213_1672327381446122085_n

Rappelons encore une fois que les responsables Les Républicains de la Municipalité d’Argenteuil étaient déjà en responsabilités entre 2001 et 2008 et que 90% de la dette actuelle de la ville d’Argenteuil était déjà là à l’issue du premier mandat de G. Mothron et X. Péricat. Ces derniers ont d’ailleurs réussi la prouesse de transformer quasiment toute cette dette en emprunts toxiques, obérant pour des années, voire des décennies, les capacités financières de notre ville. Aujourd’hui ils tenteraient de faire croire qu’ils n’y seraient pour rien ? En politique, il est toujours bon d’avoir un minimum d’éthique pour rester crédible et chacun doit assumer ses responsabilités.

Read more

Faisons de 2016 une année de projets et d’espérance

Posted on by .

En ce début d’année 2016 je souhaite vous adresser mes meilleurs vœux, ainsi qu’à votre famille et à vos proches.

L’année 2015 s’efface mais les drames et les combats menés restent ancrés dans nos mémoires. Les attentats perpétrés ont touché chacun d’entre nous et, au-delà de l’effroi, de la douleur, ont éveillé une conscience citoyenne et révélé la nécessité de défendre les valeurs républicaines qui garantissent chaque jour le vivre ensemble qui nous est cher.

Cette conscience républicaine ne doit pas s’éteindre en 2016.

crayon-charlie

Les résultats des élections régionales ont également grandement marqué les esprits avec un nouveau pallier électoral franchi en France par l’extrême droite, plus que préoccupant, et avec le passage de la Région Ile de France à droite. Nous devons collectivement nous interroger sur ces résultats et continuer à agir.

Lutter ensemble contre tout ce qui fracture notre société et qui nourrit à la fois le repli et l’exclusion est plus que jamais d’actualité.

L’année 2015, c’est aussi, à Argenteuil, un recul du service public orchestré par l’actuelle municipalité. Crèches, maisons de quartier, médiathèques, temps périscolaires, centre aquatique, vie associative, seniors, tous les secteurs de la vie locale ont été touchés par des suppressions de services ou des hausses de tarif aussi spectaculaires qu’injustes.

Mais Argenteuil résiste. En mars 2015, les Argenteuillais ont choisi majoritairement la gauche pour les représenter au Conseil départemental du Val d’Oise et c’est conscient de cette responsabilité et de mon devoir que je m’investis au quotidien dans mes missions d’élu départemental aux côtés de mes collègues Nadia Metref et Nicolas Bougeard. Les résultats locaux des élections régionales confirment également cette volonté de faire vivre les idées et les valeurs de gauche puisque les Argenteuillais ont rejeté majoritairement les listes de droite et d’extrême droite.

Nous devons utiliser cette vitalité, cette énergie, pour défendre une politique plus juste socialement, plus exemplaire démocratiquement.

C’est avec cette indéfectible volonté d’agir dans l’intérêt général et d’œuvrer pour les Argenteuillais que j’entame cette nouvelle année. En 2016, l’emploi, le logement, l’éducation, la solidarité, doivent rester nos priorités pour Argenteuil et pour le Val d’Oise.

Cette nouvelle année voit poindre aussi de nouveaux défis.  Avec la dissolution de l’Agglomération Argenteuil-Bezons manigancée par G. Mothron, un bel outil disparaît, un nouveau émerge et aura vraisemblablement besoin de beaucoup de temps pour parvenir au niveau des services jusqu’ici mis en place pour les habitants. Malgré le choix de ce rattachement à la Métropole du Grand Paris et à 6 communes des Hautes de Seine, pour des raisons purement politiciennes de la municipalité de droite, et un accueil très mitigé de nos futurs partenaires, je continuerai, au sein de cette nouvelle structure, à défendre l’existence de services publics de qualité pour tous et d’un véritable projet pour notre ville et ses habitants.

2015 fut une année de souffrance et de résistance, faisons de 2016 une année de projets et d’espérance.

Inscrire le Département du Val d’Oise dans des politiques publiques de long terme : une priorité !

Posted on by .

Lors de la séance du Conseil Départemental du 16 octobre 2015, le groupe des élus Socialistes et Apparentés a souhaité prendre position sur deux sujets qui engagent l’avenir des Valdoisiens : le déploiement du très haut débit et les transports.

Lutter contre la fracture numérique est une priorité

Le Département s’est engagé dans l’accès au très haut débit par fibre optique pour les foyers valdoisiens et surtout pour les collèges. Sur le premier plan, un programme de déploiement pluriannuel est en place et des opérateurs publics et privés ont la responsabilité de couvrir tout le territoire d’ici à 2020. Sur le second aspect, la majorité de gauche, de 2008 à 2011, a initié un plan de raccordement des collèges au très haut débit de façon à permettre à la communauté éducative (Parents, enseignants et personnels éducatifs) et aux collégiens de bénéficier d’Environnements Numériques de Travail (ENT) facilement accessibles. Ce projet a été poursuivi par les majorités qui ont suivi de sorte que les ENT deviendront une ressource indispensable en matière de réussite éducative. Nous nous en félicitons.

Le Grand Paris des transports : le rendez-vous raté du Val d’Oise

Le gouvernement Sarkozy avait souhaité organiser un maillage en termes de transports de la région-capitale au travers du réseau du Grand Paris Express. Le Val d’Oise n’avait pas été intégré dans ce Grand Paris des transports malgré une très forte mobilisation de la majorité de gauche entre 2008 et 2011 et notamment au travers d’une vaste consultation des Valdoisiens.

Aujourd’hui la majorité tente de sauver ce qui peut l’être. Le groupe des élus socialistes et apparentés ont encouragé les demandes formulées au cours de cette séance à savoir :

  • la mise en place d’une liaison entre le pôle de Roissy et La Défense,
  • intégrer les coûts de la création d’un arrêt de la ligne H (qui couvre la moitié du Val d’Oise) en gare de Saint-Denis Pleyel dans le projet global du faisceau ferroviaire jusqu’à la gare du RER D (une passerelle qui fera la jonction avec la gare Saint-Denis Stade de France) du Grand Paris Express.

Et même s’il n’en est pas directement question dans cette séance du projet de raccordement du Barreau de Gonesse entre les RER B et D, le groupe des élus Socialistes et Apparentés réaffirme son soutien à ce projet. En effet, ce raccordement répond à une réalité concrète et aux attentes en matière de transports et de déplacements en Ile-de-France des Valdoisiens.

Nous avons manifestement manqué le RDV du Grand Paris Express, faisons en sorte de ne pas rater les maigres opportunités qui peuvent s’offrir aux Valdoisiens.