Tag Archives: Education

Un 3ème collège pour Herblay, un 110ème collège pour le Val d’Oise

Posted on by .

Avec Nicolas Bougeard nous avons participé à la pose de la première pierre du 3ème collège d’Herblay dont la mise en service est prévue pour la rentrée 2016.

En effet, si les occasions de dénoncer les choix politiques et financiers de la majorité départementale ne manquent pas, il est aussi de notre devoir et de notre responsabilité de nous associer et de soutenir les décisions et les initiatives qui nous paraissent être prises dans l’intérêt des Valdoisiens.

12122689_10153655099879556_1608670330459713485_n 12111981_10153655099874556_167754519380318782_n

Le Président du Conseil Départemental Arnaud Bazin n’a pas manqué de rappeler dans son discours l’investissement conséquent du Département pour la construction de ce collège, à hauteur de 14 millions d’Euros, et la nécessité d’un nouvel établissement dans ce secteur pour le rééquilibrage des effectifs et l’accueil des élèves dans les meilleures conditions. Même si la sectorisation envisagée semblent poser quelques difficultés à certaines familles, notamment de la Frette sur Seine, au vu des quelques parents venus profiter de cet événement pour manifester leur mécontentement, ce projet d’envergure porté par le Département fait consensus au niveau du Conseil départemental et n’appelle pas de manoeuvre politicienne. Nous avons donc été honoré de poser la première pierre du 110ème collège du Val d’Oise aux côtés de la majorité départementale.

 12109102_10153655099884556_6252264486768921559_n 1524718_10153655099944556_799709379383963958_n

Nous n’aurons de cesse de le rappeler : la priorité pour le Val d’Oise, pour nos cantons, doit être l’Education !

Récupération des fonds de roulement des collèges par le Département : des mois de charivari pour une mesure inefficace

Posted on by .

La majorité départementale a annoncé dès avril dernier qu’elle souhaitait récupérer les fonds de roulement des collèges, c’est-à-dire leur trésorerie, au-delà de 4 mois. Elle a tout d’abord émis des titres de recette pour que les collèges concernés par une trésorerie trop importante « remboursent » le Département. Devant le tollé provoqué par cette mesure au niveau des établissements, mais aussi des « difficultés techniques et  administratives » générées, le Département a renoncé à procéder de cette manière. Pour tenter de récupérer quand même quelques sous, il a finalement décidé de ne verser que 80 % de la dotation départementale de fonctionnement à tous les établissements pour 2016. Une mesure que le groupe PS et apparentés n’a pas manqué de dénoncer. Retrouvez ci-après mon intervention lors de l’assemblée départementale du 16 octobre.

« Nous souhaitons tout d’abord saluer la clarté des explications et la précision des réponses apportées aux questions soulevées par cette délibération, assez complexe, que ce soit en CDEN, lors de la cinquième commission, ou encore ce matin, et en remercier Madame Cavecchi et les services départementaux.

Les dispositions générales relatives à la dotation départementale de fonctionnement des collèges pour 2016 n’induisent pas de remarques particulières de notre part, puisqu’il s’agit essentiellement de reconductions par rapport à 2015, en dehors cependant de deux points particuliers :

  • Nous avons bien noté les 2,8 M€ d’électricité qui seront directement pris en charge par le Département et qui par conséquent ne seront pas versés aux collèges
  • Concernant les crédits de chauffage, que ce soit pour la consommation ou pour l’entretien des installations, nous avons bien noté que dorénavant sera prise en compte la moyenne des dépenses des trois dernières années. Nous regrettons cependant la désaffectation administrative de ces dépenses, qui ne seront désormais plus compensées en plus ou en moins. Il nous a néanmoins été précisé que cette compensation ne serait plus systématique, mais qu’elle pourrait avoir lieu sur demande explicite des établissements, ce qui nous a au moins partiellement rassurés. Ce que nous estimons vraiment regrettable, c’est que vous justifiez cette désaffectation afin, je cite la note de synthèse, « de responsabiliser les établissements dans la gestion de leur consommation de chauffage ». Pourtant, lorsqu’on regarde le bilan des sous-dotations ou sur-dotations 2014, il ne semble pas que les collèges aient été particulièrement irresponsables en la matière. « Sensibiliser » ou « conforter les établissements dans la bonne gestion de leur consommation de chauffage » auraient sans doute été de bon aloi, pour que cette évolution ne soit pas ressentie comme une mesure négative, voire une sanction, par les établissements.

Le deuxième volet de cette délibération concerne l’impact des fonds de roulement des collèges sur la DDF 2016. Read more

Encore des augmentations de tarifs pour les centres de loisirs et la cantine à Argenteuil !

Posted on by .

Le Maire d’Argenteuil et son premier adjoint aux finances, s’ils se targuent de ne pas augmenter les impôts, continuent à augmenter les tarifs des temps périscolaires (cantine, centres de loisirs). Après les augmentations faramineuses de juillet 2014, encore de nouvelles augmentations décidées à la sauvette cette année, toujours au mois de juillet, quand l’école est finie… Pas d’augmentation d’impôts donc, mais des augmentations de tarifs chaque année pour remplir les caisses de la ville. Pour faire quoi ? on l’ignore toujours vu qu’ils n’ont encore sorti aucun projet pour la ville… Au final, comme d’habitude ce sont les familles, et surtout les familles les plus modestes, qui trinquent. Ca, c’est une vraie politique de droite ! Retrouvez ci-après mon intervention au conseil municipal du 7 juillet.

Cette délibération appelle, vous vous en doutez bien, de nombreux commentaires de notre part.

Nous commencerons tout d’abord par reconnaître les quelques améliorations qui sont effectivement apportées par rapport au règlement intérieur que vous avez voté l’année dernière :

  • En premier lieu l’extension de l’amplitude horaire des centres de loisirs durant les vacances scolaires de 7h à 19h au lieu de 7h30 à 18h30 actuellement. C’est ce que nous avions prévu dans le cadre de la réforme de rythmes scolaires. Vous l’aviez mis seulement partiellement en œuvre à la rentrée 2014 pour l’accueil du mercredi et l’étendez maintenant aux vacances scolaires. Malheureusement, nous verrons que cette extension se fait à grand renfort d’augmentation de tarifs.
  • Nous devons aussi noter des règles un peu plus souples en ce qui concerne les réservations et les annulations pour les centres de loisirs le mercredi et les vacances scolaires. Rappelons tout de même que vous avez allongé significativement la durée d’annulation l’année dernière, notamment pour le mercredi, et qu’il vous est donc assez facile d’assouplir maintenant ce que vous avez vous-même durci.
  • Nous notons également la remise en place des commissions « temps du midi » et la création d’une commission « menus » destinés à créer des espaces de dialogues et de réflexion autour de la restauration scolaire. C’est sans doute un peu plus anecdotique que le reste, mais on ne peut que saluer votre volonté de vous mettre enfin à dialoguer avec les acteurs de l’éducation. Nous serons attentifs aux résultats.

Notre timide enthousiasme s’arrêtera de toutes les façons là, car tous les autres nouveaux points traités par cette délibération et cette nouvelle mouture du règlement intérieur ne sont en fait que de nouvelles sanctions et de nouvelles augmentations de tarifs pour les familles. Read more

Nouvelle augmentation des tarifs de restauration par le Département : + 25% !

Posted on by .

La politique départementale en direction des collégiens et hélas la même que celle de la ville d’Argenteuil envers les écoliers en ce qui concerne les tarifs de restauration. En effet, lors du vote du budget 2015, la majorité départementale a voté, parmi d’autres mesures d’austérité, une augmentation de +26 % des tarifs de restauration dans les collèges. La troisième augmentation depuis 2011 ! Retrouvez mon intervention lors de l’assemblée départementale ci-après.

« Je souhaiterais saluer tout d’abord la transparence dont vous faites preuve aujourd’hui à travers cette délibération pour expliquer les coupes sombres ou les coupes claires que vous souhaitez mettre en œuvre pour 2015-2016 et, bien sûr, les années d’après. On ne peut effectivement pas vous taxer de tourner autour du pot, de pratiquer la langue de bois ou de cacher vos intentions. Cela rend les choses parfaitement lisibles et nous trouvons sincèrement que c’est appréciable.

Cette transparence, si elle vous honore, ne saurait cependant, faire oublier le contenu de cette délibération. Les sujets sont nombreux dans cette délibération et je m’exprimerai essentiellement sur la question des collégiens. Il y a quelque temps, durant la campagne des élections départementales, vous exprimiez une volonté de priorité en direction de la jeunesse et des collèges. Aujourd’hui, avec cette délibération, j’avoue que nous avons du mal à voir ces priorités.

Aujourd’hui, on nous annonce trois choses :

  • Moins 300 000€ sur les actions éducatives en direction des collégiens, qui représentent une baisse extrêmement importante. Nous estimons que lorsque l’on donne à la jeunesse et aux collégiens de grandes priorités, il s’agit tout d’abord de maintenir des actions éducatives structurantes et épanouissantes en leur direction. Ce ne sera malheureusement pas le cas à partir de 2016.

 

  • Ensuite, vous évoquez la récupération des fonds de roulement au niveau des collèges en imposant une règle de quatre mois maximum pour que les collèges puissent thésauriser. Nous avons envie de dire : pourquoi pas ? À condition de ne pas oublier que cet argent, bien souvent, peut être utilisé à des projets qui nécessitent des masses d’argent assez conséquentes. Il nous semblerait judicieux de regarder les situations au cas par cas sans avoir une règle absolue qui tombe comme un couperet pour tous les établissements, sachant qu’il y a des établissements « bons élèves » et d’autres qui le sont un peu moins en la matière.

 

  • Le troisième volet, et non des moindres, concerne la tarification Rest’ O collèges.