Val d’Oise : 4 années de gouvernance UMP-UVO, 4 années de « casse » du Département

Difficile d’être exhaustif en ce qui concerne le bilan calamiteux de la droite départementale et de ses trois conseillers départementaux Argenteuillais zélés G. Mothron, X. Péricat et Ph. Métézeau.

Voici quelques « morceaux choisis » en guise d’illustration de ce que nous ne voulons plus pour le Val d’Oise et pour Argenteuil.

Fiscalité :

– Augmentation des impôts de + 41 % sur deux exercices (2011, 2012)

– la droite a décidé de voter le budget 2015 après les élections car de nouvelles augmentation sont prévues

Education/Jeunesse :

– Augmentation des tarifs de la restauration scolaire de près de 50%

– Suppression en 2012 de l’aide financière accordée aux lycéens non boursiers pour l’achat de la carte imagine R (coût multiplié par 2 pour les familles). La ville d’Argenteuil a compensé la disparition de cette aide, mais le dispositif qu’elle a mis en place a été supprimé par la nouvelle équipe municipale de G. Mothron à la rentrée 2014.

– Suppression des aides destinées à près de 8000 jeunes Valdoisiens, à savoir : les bourses aux étudiants de l’enseignement supérieur, les bourses aux lycéens, les bourses aux jeunes en enseignement technique et professionnel ainsi que les bourses à la mobilité internationale.

– Dès 2011, suppression de l’aide au permis de conduire pour les jeunes Valdoisiens qui permettait de concrétiser un projet professionnel et d’acquérir plus d’autonomie

Suppression du forum des collégiens en 2013. L’Agglomération Argenteuil-Bezons a fait le choix de reprendre intégralement l’organisation de cette manifestation qui continue à bénéficier à 1500 collégiens du territoire.

Fin du financement du fonctionnement du CIO d’Argenteuil en 2013. La ville d’Argenteuil a dû reprendre ce financement pour l’année 2014 pour éviter au CIO de fermer. La nouvelle équipe municipale de G. Mothron a décidé de se désengager du CIO pour l’année 2015 et cette structure est à nouveau menacée de fermeture.

Fermeture du musée de l’éducation

– 30% de réduction des aides à l’occupation des équipements sportifs municipaux pour les collégiens. La ville d’Argenteuil a dû compenser cette diminution afin de permettre aux collégiens de continuer à utiliser ses équipements sportifs (coût = 100 000 €), mais on peut parier que la nouvelle équipe municipale de G. Mothron ne manquera pas de supprimer également ce dispositif prochainement…

Associations :

-25 % de subventions !

Social/solidarité :

Le « cœur de métier » du département l’Action Sociale, a vu ses moyens humains et financiers diminuer radicalement.

Aide aux communes :

Diminution de 50 % des dotations aux communes pour la construction d’équipements tels que les collèges, les gymnases,…

Des projets Argenteuillais bloqués depuis 4 ans :

  • Aménagement des berges de Seine
  • Etudes pour le prolongement du T2 de Bezons à la gare d’Argenteuil

Réseaux routiers :

-60 % d’investissement, plus aucun euro investi sur Argenteuil depuis 3 ans

Sécurité civile :

-6 millions d’euros pour les sapeurs pompiers sur deux exercices, la sécurité des Valdoisiens ne semble pas être la priorité de nos conseillers départementaux…

Petite enfance :

Plus aucune subvention versée aux crèches municipales (250 000€ en moins)

Projet du « Grand Paris » :

Aucun projet proposé, le département n’a pas défendu la place du Val d’Oise dans ce dispositif, aucun débat, aucun projet pour Argenteuil et le Val d’Oise (T2, nouvelles liaisons bus Roissy,…).

Logement :

35 000 demandeurs de logements dans le Val d’Oise, 8000 à Argenteuil. Le bailleur départemental (Val d’Oise Habitat – VOH) dispose de 1200 logements sur le Val Nord et Sud. Pas de transparence sur les attributions, le département doit rénover en concertation avec les habitants et participer à la construction de nouveaux logements.

Maison des syndicats :

La droite a décidé de revendre ce bâtiment mis à disposition des syndicats professionnels et patronaux depuis 1979.

A la lecture de ce bilan, on ne peut que prendre conscience des conséquences dramatiques pour les Argenteuillais de telles décisions politiques, contraires aux intérêts des habitants et ne répondant absolument pas à leurs préoccupations.

On constate également que la Municipalité d’Argenteuil dirigée par Ph. Doucet avait dû reprendre à sa charge nombre de dispositifs abandonnés par le Conseil Départemental (carte Imagine R, forum des collégiens,…) dans l’intérêt des Argenteuillais. Bien évidemment G. Mothron, X. Péricat et Ph. Métézeau ont tout supprimé lors de leur arrivée en responsabilité à la Ville, en toute cohérence avec les décisions qu’ils avaient déjà votées au Département.

C’est pour cela que nous devons mettre en place un bouclier social permettant de protéger les Argenteuillais des décisions néfastes prises par une droite municipale et départementale qui ne recule devant rien dans la casse des services publics.

Les 22 et 29 mars, donnons un nouveau souffle à Argenteuil et au Val d’Oise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*